SEVEN TO ETERNITY – TOME 01 – Le Maître des Murmures  

 

Scénario : Rick Remender

Dessins : Jerome Opena

Genre : Action / Aventure / Fantastique

Collection : Urban Indies

Nombre de pages : 128

Date de sortie : 03 novembre 2017

Prix : 10 €

 

De quoi ça parle :

Depuis plusieurs années, le Maître des Murmures a la main mise sur l’ensemble du royaume de Zhal. Comment s’y prend-t-il ? Grâce à ses dons particuliers : il peut, notamment, réaliser le souhait le plus cher de n’importe qui.  En contrepartie, cependant,  les personnes acceptent qu‘il puisse voir le monde à travers leurs yeux.  Certain refusent, cependant, de se soumettre au Maître des Murmures. Ils sont, de ce fait, exclus de tout et sont alors traités comme des parias, d’autant plus que le Maître des Murmures manipule les gens sous son emprise et les retourne contre ces insoumis.

La famille Osidis fait partie de ces renégats. Elle est rejetée  depuis que le père, Zeb, a délibérément désobéi à la volonté du Seigneur du royaume de Zhal. Cette condamnation pèse plus particulièrement sur son fils, Adam. À la mort de son père, ce dernier prend la décision de tenter de conjurer cette fatalité en allant directement trouver le Maître des Murmures. Il envisage l’éventualité d’accepter son offre. Il est prêt, en effet,  à tous les sacrifices pour sauver sa famille dont il est maintenant responsable.

Contre toute attente, une troupe de guerrier, les Mozak, débarquent et chamboulent tout ce qui était prévu…

 

Mon avis :

Au début de ma lecture, j’avoue avoir été quelque peu désarçonné car on nous présente un univers extrêmement riche, mais  il manque singulièrement d’explications pour bien le déchiffrer. Mais pas de panique : en avançant dans l’intrigue, les éléments commencent à arriver, petit à petit, et tout s’éclaircit, jusqu’à devenir attrayant et même absorbant !

Je déplore, toutefois,  quelque peu, le manque d’innovation. Même si l’histoire est très bien et gérée de main de maître, le fond aurait mérité d’être un peu plus complexe. Nous sommes, en effet, une fois de plus, dans une énième histoire de famille qui refuse de se soumettre à un tyran qui a domestiqué l’ensemble du pays dans lequel les personnages évoluent. Et, comme c’était prévisible, une bande de rebelles, dont notre héros, venus de partout, s’unissent contre l’oppresseur.

Malgré tout, le récit de Remender est excellent et, comme je l’ai dit, tout fonctionne très bien. Une fois dans l’histoire, on n’a plus envie d’en sortir et on veut rester au milieu de ces étranges créatures au pouvoir fascinant.

Côté graphique, Jérôme Opena est juste impressionnant !!! Les planches sont magnifiques et les couleurs parfaites !

C’est donc sans hésitation, pour finir, que je vous conseille l’achat de ce superbe Comics indépendant, surtout pour son prix qui s’élève à seulement 10 €. Cela change un peu de l’univers des super-héros et (j’ai presque honte de l’avouer) ça fait du bien. J’ai vraiment hâte de lire la suite.

 

Ma note : 17/20

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*