PLATINUM END – TOME 01

Type : Shonen

Genre : Fantastique

Scénario : Tsugumi Ohba

Dessins : Takeshi Obata

Éditeur : Kazé

Nombre de pages : 192

Date de sortie : 25 mai 2016

Prix : 6,99 €

 

De quoi ça parle :

Mirai, un jeune homme ayant perdu le goût de la vie, prend la décision extrême d’en finir en mettant fin à ses jours. En rentrant chez lui, au terme de sa dernière journée de collège, il ne s’arrête donc pas à son étage et monte directement sur le toit pour se jeter dans le vide. Il pense avoir tiré, enfin, un trait final sur l’enfer que lui font vivre sa tante et son oncle, depuis la mort de ses parents. Il ressent donc une certaine forme d’apaisement tout au long de sa chute. Contre toute attente, pourtant, le choc avec le sol ne se produit pas… Mirai ouvre les yeux et réalise qu’il est dans les bras d’un ange féminin. (oui, on le sait, les anges n’ont pas de sexe…mais là, c’est une fille !) Cette dernière lui annonce qu’elle l’a sauvé afin de lui redonner espoir en la vie. Elle lui propose alors de faire un choix entre deux pouvoirs : celui de la flèche permet de rendre fou d’amour, quiconque aura été transpercé par elle,  pendant trente-trois jours. Le second, le pouvoir des ailes, donne à son détenteur, la capacité de voler très rapidement. Mirai, pas plus convaincu par l’un que par l’autre, tente de négocier pour avoir les deux. L’ange accepte.

Un tel marché n’est, bien évidemment, pas sans conséquences ! L’ange lui explique, en effet, que 13 « candidats » ont été sélectionnés pour une compétition très spéciale : Dieu cherche son remplaçant et il a décidé de céder le Monde, ainsi que ses pouvoirs, à celui qui la remportera. Mirai, qui n’aspirait qu’à vivre le plus simplement possible, réalise qu’il n’a pas d’autre choix que de participer à la compétition, conscient que s’il retourne en arrière, en rendant ses nouveaux dons à son ange sauveur, il devra mourir, comme cela était prévu au départ. Les évènements prennent, toutefois, une tournure inattendue, lorsqu’un des treize participants est assassiné par un autre candidat.

 

Mon avis :

L’intrigue nous raconte la vie de Mirai, un jeune homme ne supportant plus sa vie. Alors qu’il décide d’en finir avec cette dernière,  il est sauvé par un ange. Comme nous l’avons dit précédemment, notre personnage principal doit, en échange de sa vie sauve, prendre part à une compétition dans laquelle le vainqueur remplacera Dieu.

On ne connait pas vraiment les modalités pour gagner cette compétition mais l’un des participants meurt, assassiné par un autre candidat. On apprend, à cette occasion, que le pouvoir de la flèche, s’il permet de faire connaître, momentanément, à celui qui l’obtient, le grand amour, il lui donne aussi la possibilité de tuer un adversaire

Je trouve que le principe de départ est vraiment génial et je pense qu’il pourra nous offrir de bons moments par la suite. Je l’espère en tous cas. Par contre, lorsque Mirai prend la décision de participer pleinement à la compétition, on ne peut s’empêcher de voir, là, un énorme lien avec Death Note ! Cela ne m’a pas dérangé, personnellement. D’ailleurs, je dois bien avouer que je m’y attendais un peu, sachant que c’est la même équipe qui nous offre les deux mangas.  On passe, pourtant, très vite, au-delà de tout ça, pour se plonger dans ce récit qui reste, malgré tout, très captivant. De plus, pour bien maintenir le suspense, l’auteur ne dévoile les choses que très progressivement et ne se précipite pas.

Niveau graphique, Obata reste fidèle à lui-même et nous propose un travail extrêmement élaboré et de grande qualité.

Pour conclure, je dirai que ce premier tome de Platinum End est assez bon. Largement assez, en tous cas, pour me convaincre d’acheter le deuxième tome, surtout après la dernière page… mais je ne vous en dis pas davantage ! Surprise ! J

 

Ma note : 17/20

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*