FIRE PUNCH – TOME 3

Synopsis : Fidèle aux instructions de Togata, Agni se dirige vers Behemdolg où il espère enfin retrouver et éliminer Doma. En fait, la réalisatrice l’a entraîné dans un piège qu’elle a orchestré. Elle a réuni un groupe de puissants élus chargés de tuer Agni. Mais dans les sous-sols de la ville, ce dernier bouleverse le scénario de la réalisatrice désaxée !

 

Informations sur le manga : 

  • Type : Seinen
  • Genre : Fantastique / Thriller
  • Auteur : Tatsuki Fujimoto
  • Éditeur : Kazé
  • Sortie initiale : 25 octobre 2017

 

  • Ce que j’ai pensé du manga : 

Si vous me suivez régulièrement, vous savez que, comme dans les tomes précédents, Agni, notre héro, poussé par la promesse faite à sa défunte sœur, est toujours obsédé par sa quête de vengeance. Elle le consume tout autant que les flammes qui brûlent constamment son corps. Dans ce troisième tome, toutefois, nous assistons à une avancée majeure : l’auteur décide, en effet, de faire prendre, à Agni, une tout autre dimension. Il lui avait, d’ailleurs, déjà donné un peu plus d’importance, de personnalité, de force de caractère, dans le tome 2.

Agni commence, ici, à se transformer, peu à peu, en véritable héros. Il devient même le reflet d’un nouvel espoir pour les opprimés.

Ma passion pour cette saga va crescendo…au cours de mon article consacré au tome deux, je vous avais déjà fait part de mon engouement pour cette histoire mais je ne croyais pas que je pourrais aimer la suite encore davantage : Dans ce troisième tome, l’intrigue devient encore plus intéressante. L’auteur continue, certes, de nous présenter son univers glacial et sans pitié, autant en ce qui concerne le climat que les hommes, et dans lequel seuls les plus forts survivront, mais, alors que l’on croit impossible de ressentir plus de violence et d’horreur qu’on en a déjà vu, on est surpris par ce renouvellement incessant de détails glaçants (si j’ose dire !). On est immergés dans cette ambiance de barbarie et de cruauté toujours plus inhumaine. Nous nous accrochons, néanmoins, à la symbolique de cet homme immortel, tels des navires en perdition qui suivent, désespérés, la lumière rassurante d’un phare sur la côte lointaine. Mais cette « torche »vivante devra bien, tôt ou tard, affronter l’épouvantable  sorcière de glace.

Côté dessins, l’auteur conserve son style percutant qui colle à ce manga comme un gant en latex sur les doigts de la main. Oui, d’accord, je m’enflamme…mais c’est de rigueur, non ?

En fait, quand on a commencé la lecture, la raison voudrait qu’on s’arrête, à un moment donné, mais la passion nous en empêche…on soulève doucement la page suivante, histoire de jeter un œil sur la suite…mais on tombe dedans, comme aspirés dans un gouffre, et on ne peut pas en ressortir…en fait, on n’en a pas envie !

 

  • Pour conclure :

 Eh bien nous avons, là, encore, un ouvrage qui vaut sacrément le détour.  Le scénario, à n’en pas douter, vous glacera le sang !

Nous n’en sommes pourtant qu’au tome 3 et je me demande une chose : est-il possible que l’intérêt que suscite Tatsuki Fujimoto, dans ce numéro, puisse encore augmenter ? Il n’y a qu’un moyen de le savoir : continuer à suivre tout cela de très près ! Et je vous invite, bien évidemment, à le faire, en commençant par dévorer ce dernier numéro, en attendant la suite !

A bientôt sur le blog pour vos impressions, je vous y attends avec impatience !

 

 

Alex du Nexus

 

 

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*