DEATH NOTE (NETFLIX)

Synopsis : Un étudiant trouve accidentellement un Death Note. Il suffit d’écrire le nom de la personne à châtier et d’avoir en tête son visage pour que cette dernière meure d’une crise cardiaque.

 

Informations sur le film :

  • Réalisateur : Adam Wingard
  • Genre : Horreur / Fantastique
  • Nationalité : USA
  • Date de sortie : 25 Août 2017
  • Durée : 71 min

 

Je tiens à préciser, avant de commencer cette analyse, que ce film a été durement critiqué par des puristes du manga ! Ce que je trouve un peu regrettable, c’est qu’il l’a été avant même sa sortie en  salles !  J’ai, certes, été, moi-même, déçu par quelques choix du réalisateur, notamment, celui de situer le film aux États-Unis, mais, aussi, celui de modifier le nom des protagonistes. On pouvait aussi comprendre, dès les images de la bande annonce, que la personnalité de ceux-ci n’était pas respectée. Cependant, j’ai tout de même préféré attendre de l’avoir vu pour le critiquer, et, surtout, pour le critiquer de façon constructive, sans, pour autant, le démonter sans arguments valables, juste pour le principe. Je ne supporte pas ce genre de comportements. J’ai donc souhaité lui donner une (petite) chance avant de le dénigrer.

L’histoire se déroulant aux USA aurait pu être très intéressante et le film aurait pu, tout simplement, nous surprendre… oui… il aurait pu

 

  • Ce que j’ai pensé du film :

 Autant être très honnête, je trouve, en toute objectivité, que ce film est complètement raté, c’est un fait ! Mais je dois quand-même saluer le fait que le réalisateur a tenté de s’émanciper de l’œuvre originale. Cela aurait pu être une bonne idée… je déplore toutefois  que, sur le plan de la personnalité des héros, qui fait la force Death Note, le film soit aux antipodes du manga. Commençons par Light Yagami, ici renommé Light Turner, qui, dans le manga original, avait une personnalité tellement forte et incroyablement complexe qu’il se prenait, ni plus ni moins, pour un Dieu de la mort. Il était sans pitié et n’éprouvait aucun remord. Il appliquait une justice inflexible envers les criminels, coupables ou non. Il était à la fois juge et bourreau. Paradoxalement, nous retrouvons, dans le film, un Light sans aucune personnalité, faible et regrettant bien trop vite ses actes. Il est, pour moi, l’exact opposé de ce qu’il aurait dû être.

Parlons maintenant du personnage qui m’a déçu au plus haut point. Il s’agit de L.

Dans le manga, L est censé être le meilleur détective du monde. Il n’est ici qu’une sorte de génie sorti d’on ne sait pas où ? Il tire des conclusions beaucoup trop hâtives dans l’histoire. De plus, le jeu entre L et Kira n’est pas du tout mis en avant alors qu’il est l’essence même de l’histoire de Death Note. Je déplore également l’absence de la cellule Kira, qui, à mon sens, aurait dû figurer au scénario. C’est le personnage de Misa qui remporte, toutefois, la palme du plus gros ratage !  Plus raté que cela me paraît impossible ! Dans le manga, Misa est une fille naïve qui voue un culte à Light qui ne se sert d’elle que pour réaliser ses plans machiavéliques. Nous découvrons là, avec stupeur, une Misa beaucoup plus psychopathe que Light, le faisant passer, en comparaison, pour une simple mauviette.

Les échanges entre Light et Riuk, ici, quasi inexistants, m’ont, aussi beaucoup manqué.

 

  • Pour conclure :

Vous l’aurez compris, Death Note, le film, sans être, pour autant,  la pire chose que j’aie jamais vue, fait désormais partie de mon « top ten » des pires adaptations de manga. En effet, ce film est raté à tous les niveaux : réalisation, performance des acteurs, mise en scène et, surtout, les dialogues qui étaient, il est vrai, excellents, dans la version manga.  Les échanges entre L et Light sont, ici, beaucoup trop courts et, qui plus est, pas du tout crédibles. Faut-il vraiment parler de cette résolution d’enquête pliée un peu trop rapidement à mon goût ? Bon, si vous y tenez, voilà : L se pointe devant Light et lui dit qu’il sait que Kira et lui ne font qu’un ! Notez qu’on ne sait même comment il a fait…mais il sait ! Je déplore vraiment cet échec : le film aurait pu, en effet, être facilement une réussite…il aurait sans doute suffi de suivre simplement la trame du manga : tout le travail était déjà fait…cette simple notion d’incohérence  renforce l’impression de ratage.

En bref… je rejoins finalement l’avis prématuré des puristes, sauf que moi, je l’ai vu avant de le descendre ! nuance !

Alex du Nexus

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*