DARK VADOR – TOME 02 – OMBRES ET MENSONGES

Scénario : Kieron Gillen

Dessins : Salvador Larroca

Genre : Action / Aventure / Fantastique

Éditeur : Panini Comics

Nombre de pages : 128

Date de sortie : 04 mai 2016

Prix : 15€

 

 

De quoi ça parle :

Toujours à la poursuite du célèbre pilote qui a détruit l’Étoile Noire, Dark Vador, grâce à l’aide du docteur Aphra, sa partenaire,  parvient à découvrir l’identité de sa cible. Mais rien ne l’avait préparé à cette révélation : il s’agit, en réalité, de son propre fils, Luke Skywalker, dont il ignorait jusque là, l’existence. Il veut absolument le retrouver avant que l’Empire ne le fasse. En suivant les traces de Luke, il arrive sur la planète Tatooine, et, plus précisément, dans la ferme d’Owen Lars qu’il détruira avant de repartir.

Le seigneur noir des Sith doit mener, de pair, sa propre quête et les missions confiées par l’Empereur Palpatine. Tout cela n’est pas simple, mais il parvient, malgré tout, à mettre fin au trafic du Rodien, tout en respectant les accords passés entre l’Empire et Jabba le Hutt.

Pendant ce temps, le docteur Aphra continue de mettre en place les plans secrets de Dark Vador et l’aide à garder de l’avance sur l’équipe vicieuse et impériale

 

Mon avis :

Dans le premier tome, nous avons vu, se mettre en place, une intrigue très intéressante, avec, notamment, le côté complotiste de Dark Vador contre l’Empereur Palpatine. Ce premier numéro m’avait suffisamment plu, en tous cas, pour que je me procure la suite. Ici, nous reprenons l’histoire exactement là où nous l’avons laissée dans le tome précédent. Dark Vador  ressent une  envie de plus en plus forte  de rencontrer son fils,  mais, d’un autre côté, il souhaite retrouver sa place auprès de l’Empereur. Le récit garde toujours le même rythme, ce que j’apprécie beaucoup. C’est, d’ailleurs ce qui m’avait plu, déjà, dans ma lecture du premier tome. L’auteur a su prendre son temps pour mettre en place son intrigue. Cela ne plaira pas à tout le monde, j’en ai conscience…certains trouveront que le récit traine trop en longueur. D’autres, qu’on n’arrive pas à s’y retrouver…Il est vrai que tout cela est parfois un peu difficile à suivre étant donné les différentes directions que prennent les enquêtes de Dark Vador, à commencer par ses recherches personnelles !

Le tout est toujours extrêmement sombre, et la noirceur de  l’ambiance est à peine éclairée, parfois, par l’humour discret d’Aphra et des droïdes.

Graphiquement, le travail est toujours aussi propre. J’aime beaucoup les dessins de Larroca. De mon côté, j’espère que l’auteur saura garder notre curiosité en alerte jusqu’à la fin de la série que je compte bien lire jusqu’au dernier tome.

 

Ma note : 15/20

 

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*