CAPTAIN AMERICA – TOME 01 – PERDU DANS LA DIMENSION Z (Part.01)

Scénario : Rick Remender

Dessins : John Romita JR

Genre : Action / Aventure

Éditeur : Marvel Now

Nombre de pages : 128

Date de sortie : 26 mars 2014

Prix : 15 €

 

 

De quoi ça parle :

Captain America ne s’est jamais défilé pour affronter des menaces toujours plus grandes les unes que les autres ! C’est, d’ailleurs, grâce à son courage sans limites qu’il réussit ses missions, quelles qu’elles soient.

Steve retrouve Sharon, alors qu’il vient, à peine, de se débarrasser de Crâne Vert, un terroriste écologique qui tentait de faire s’écraser, sur Manhattan, un avion muni d’un parasite végétal. Ils se sont retrouvés pour fêter les 90 ans de Captain America. Mais il n’y a pas de repos pour les héros : avant même qu’ils puissent commencer, le S.H.I.E.L.D les contacte au sujet de la découverte d’une ancienne rame de métro où des choses étranges semblent se passer. Comme à son habitude, Steve Rogers prend son courage à deux mains et monte à bord du métro. Il débarque alors dans un nouveau monde, inconnu. Captain America se fait assommer et se réveille dans un laboratoire ou retentit une voix qu’il connait bien…celle de Arnim Zola, le scientifique nazi.

 

Mon avis :

Comme nous venons de le voir, Captain America se trouve piégé dans une dimension complètement inconnue, dans laquelle le scientifique Arnim Zola semble avoir le contrôle. Ce contexte étant tellement inhabituel, pour la sentinelle de la liberté, que j’ai d’abord eu de gros doutes quant à la qualité du scénario. Cependant, la curiosité l’a emporté sur le scepticisme, et heureusement ! L’auteur réussit, en effet, à mélanger de magnifiques scènes d’action à des flashbacks très intéressants sur l’enfance de Steve Rogers. Tout ça est tellement bien géré que la lecture du Comics en devient encore plus passionnante. J’ai été impressionné, limite choqué, de voir à quel point Captain America s’en prend plein les dents ! C’est très rare pour ce personnage.

Le récit, en outre, est rempli de voix-off qui rendent l’immersion dans l’histoire d’autant plus percutante. On ressent vraiment, dans ses trippes, la souffrance du Captain.

L’auteur a pu, également, compter sur le magnifique travail de John Romita Jr, qui, bien que  très controversé parmi les lecteurs, nous fait, ici, des dessins parfaitement adaptés à cette nouvelle série sur Captain America.

En bref, j’ai beaucoup aimé ce premier tome des nouvelles aventures de Captain America. Je pense que ma chronique sur deuxième tome ne saurait tarder !

 

Ma note : 18/20

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*