BLEACH – TOME 01

Type : Shonen

Genre : Action / Aventure / Fantastique

Scénario : Tite Kubo

Éditeur : Glénat

Nombre de pages : 192

Date de sortie : 02 juillet 2003

Prix : 6,90 €

 

De quoi ça parle :

Ichigo Kurosaki, le héros de notre histoire, a la capacité de voir les esprits. Vivant donc, déjà, dans un univers particulier, il est loin de se douter que d’autre choses, relevant du paranormal, existent. Il fait  alors la connaissance de Rukia Kuchiki qui se trouve être un Shinigami (dieu de la mort). Pas plus qu’un esprit, un Shinigami ne peut être vu, habituellement, par un humain. Cependant,  les pouvoirs surnaturels d’Ichigo lui permettent de le faire, ce qui surprend beaucoup la déesse. Cette dernière a débarqué de son Monde pour détruire un Hollow (fantôme qui dévore l’âme des humains) mais, au cours de son combat, elle est blessée et se voit contrainte à donner une partie de ses pouvoirs à Ichigo.  Ce dernier  lui prend,  malencontreusement, la totalité de ses pouvoirs et se transforme donc, à son tour, en Shinigami. La vie de notre héros s’en trouve chamboulée car il ne peut plus faire machine arrière et doit, désormais, apprendre à chasser les esprits.

 

Mon avis :

Fan inconditionnel de manga, je n’ai, évidemment, pas pu résister à la tentation de lire Bleach même si j’admets avoir un train de retard. Ce qui m’a tout de suite plu, dans ce Shonen, ce sont les personnages. Je les trouve vraiment géniaux et pleins d’humour. Pourtant, ne vous y trompez pas : les scènes d’action et les combats sont très bien réussis et l’auteur sait assombrir son histoire ou la rendre sérieuse. La psychologie des personnages est très bien travaillée et un grand soin est apporté au moindre détail. Les personnalités d’Ichigo et de Rukia s’affinent, au fur et à mesure que l’histoire avance, ce qui les rend très attachants, dès le début. L’humour est  présent, tout au long de l’intrigue, mais il est toutefois dosé avec parcimonie, notamment chez le père d’Ichigo. Ces petits passages humoristiques détendent l’atmosphère sans, pour autant, alourdir le récit. Par ailleurs, les scènes de combat permettent de rendre l’intrigue plus mature, et c’est appréciable.

On sent vraiment que l’auteur maîtrise son sujet et sait où il veut en venir.  En outre, les dessins sont magnifiques et très particuliers à la fois. L’auteur a son propre style, ce qui rend Bleach très reconnaissable.

Nous avons finalement, avec ce premier tome, riche en événements, un manga qui démarre sur les chapeaux de roues. Cela promet une suite palpitante. Tite Kubo nous entraîne dans son histoire, mêlant différents styles (action, aventure et fantastique) avec brio.

 

Ma note : 18/20

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*