BLACK CLOVER – TOME 01  

Type : Shonen

Genre : Action/ Fantastique / Magie

Scénario / Dessin : Yûki Tabata

Éditeur : Kazé

Nombre de pages : 192

Date de sortie : 07 septembre 2016

Prix : 6,79 €

 

 

De quoi ça parle :

Il y a fort longtemps, un être démoniaque est venu pour anéantir l’humanité mais un mage très puissant a réussi à vaincre ce démon. Il devint, alors, le légendaire « Empereur-Mage ». Depuis cette sombre période, tous les adolescents de quinze ans sont conviés à participer à une cérémonie. Au cours de celle-ci, ils reçoivent un grimoire correspondant à leurs pouvoirs magiques. Chacun caresse l’espoir de devenir, un jour, le prochain Empereur-Mage.

L’histoire commence alors. Nous suivons Asta et Yuno, deux orphelins recueillis dans un village reculé des terres nobles. Ils ont été élevés par une nonne et pratiquent la magie. Yuno se révèle être un sorcier puissant et très doué. Quant à Asta, il est, pour sa part, incapable de produire la moindre étincelle de magie. Il ne perd pas espoir, néanmoins, et s’entraîne d’arrache pieds, chaque jour, pour devenir meilleur. Sa volonté suffira-t-elle, cependant, à faire, de lui, un être de plus en plus fort ?

 

Mon avis :

Il est clair que, ces derniers temps, les héros nantis de grandes aspirations, mais qui partent avec un gros handicap, ont le vent en poupe. .Black Clover n’échappe pas à la règle. En effet, Asta, le personnage principal, qui nous intéresse ici, en est un parfait exemple puisqu’il vit dans un monde régi par la magie. En revanche, lui ne possède aucun pouvoir et c’est plus qu’un gros handicap ! Il semble, d’ailleurs, être le seul dans cette situation. Pourtant, tout le monde semble manipuler des sorts avec beaucoup de facilité. La mécanique est bien huilée. Comme on pouvait s’en douter, avec sa grande détermination et un optimisme à toute épreuve, Asta souhaite, par-dessus tout, intégrer une guilde de sorciers et devenir LE meilleur magicien du monde. Ça sent le réchauffé, me direz-vous ! Oui, effectivement, mais, cela dit, il faut quand même lui laisser la chance de se créer son propre univers. Le scénario n’a, certes, rien de révolutionnaire, mais je trouve que les personnages sont, tout de même, assez attachants. Dès le début, on sent que, si l’auteur manœuvre intelligemment, il peut arriver à se démarquer des autres shônen déjà sur le marché. Le contexte ne fait que se mettre en place, dans ce premier tome, c’est pourquoi je vais attendre d’en lire un peu plus, sur Black Clover, pour me prononcer définitivement.

Côté dessins, le travail fourni est très propre et les planches sont, pour la plupart, très agréables à parcourir. Bonne qualité graphique, personnages attachants et scènes d’action bien menées : voilà ce qui vous attend dans ce premier opus. La critique du tome deux sera sûrement disponible sur le blog dès cette semaine. A très vite !!!

 

Ma note : 15/20

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*