BATMAN – TOME 04 – L’an zéro 1re Partie

Scénario : Scott Snyder / James Tynion IV

Dessins : Greg Capullo / Rafael Albuquerque / Andy Clarke

Genre : Action / Super-Héros

Collection : DC Renaissance

Nombre de pages : 192

Date de sortie : 03 octobre 2014

Prix : 17,50 €

 

De quoi ça parle :

Bruce Wayne est de retour à Gotham City après plusieurs années d’absence. Beaucoup de choses ont changé depuis son départ. Désormais, la ville vit sous la menace d’un gang qui sème la pagaille. Ses membres sont, eux-mêmes, sous le contrôle d’un certain Red Hood. Personne n’a jamais vu le visage de ce dernier, pas même les membres du gang.

Mais on se doute bien que Bruce Wayne n’est pas revenu en ville pour rien. Il souhaite, en effet, dorénavant, jouer les justiciers.  Il n’hésite pas, pour cela, à confier son plan à son fidèle majordome, Alfred Pennyworth. Il va même jusqu’à lui demander son aide pour mettre ses plans à exécution. Contre toute attente, Bruce Wayne choisit d’installer son QG à Crime Alley et non au manoir familial. Cela est d’autant plus étrange que l’on sait qu’il s’agit de la rue où ses parents ont été assassinés sous ses yeux.

On découvre ensuite que son oncle, Philip Kane, est devenu le gérant de Wayne Enterprise. Ce dernier tente, en vain, de convaincre Bruce de revenir aux affaires : seul son nouveau projet compte, en effet, désormais. Il devient, qui plus est, de plus en plus obsédé par Red Hood…

 

Mon avis :

Après un troisième tome où Scott Snyder a revisité, avec brio, la saga « Un deuil dans la famille », c’est au tour des origines du Dark Knight qu’il s’attaque avec ce quatrième opus nommé « L’an zéro ».

Eh bien, il faut reconnaitre que Snyder s’en sort, une fois de plus, avec succès. Je redoutais un plagiat avec le monstrueux « Année Un » de Frank Miller, mais ce n’est absolument pas le cas ici. Snyder nous présente une intrigue bourrée d’action alors que Miller avait plutôt tourné son récit comme un Thriller.

Dans ce quatrième tome, le scénariste choisit de démarrer l’histoire juste après le retour, à Gotham, de Bruce Wayne. Il nous le présente, dès le début, comme un justicier.

L’auteur prend, quand même, le temps de mettre son récit bien en place. Il est entrecoupé par des flashbacks qui viennent alourdir le traumatisme de Bruce Wayne pendant son enfance.  J’ai trouvé cela brillant. De plus, ces flashbacks nous permettent de saisir comment Bruce va, doucement, glisser vers sa soif de justice. On peut, donc, mieux comprendre l’homme qui deviendra Batman.

Autre force de ce Comics, les Back-Up ! On y voit des épisodes inédits sur le passé de la Chauve-Souris et c’est plutôt cool.

La première partie de L’an zéro, (le cinquième tome s’intitulant « L’an zéro – 2è partie »), est donc, à mon sens, une pure réussite. J’espère qu’il en sera de même pour la suite que j’ai hâte de lire.

 

Ma note : 17/20

 

 

1 Commentaire

  1. Je possède ce tome ainsi que le suivant depuis des années mais je n’ai toujours pas eu le courage de lire puisque le tome 3 m’avait refroidi. J’ai trouvé qu’il tombait un peu à plat surtout vu tout le tapage qu’il y a eu autour. J’avais adoré la cour des hiboux (malgré une fin un peu frustrante). Mais je le lirais, c’est certains. En tout cas très bonne critique 🙂

     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*