BATMAN – TOME 01 – La cour des hiboux  

 

Scénario : Scott Snyder

 Dessins : Greg Capullo

Genre : Action / Aventure / Super-Héros

Collection : DC Renaissance

Nombre de pages : 176

 Date de sortie : 08 juin 2012

Prix : 15 €

 

De quoi ça parle :

L’histoire commence par une enquête de Batman qui se déroule dans l’asile d’Arkham. Il semblerait qu’un gardien tire profit de sa position de geôlier. Pris de panique, en effet, ce dernier relâche des prisonniers afin d’empêcher Batman de le capturer. L’homme chauve-souris se trouve, donc, confronté à de nombreux détenus qu’il a, lui-même, envoyés à Arkham. Heureusement pour lui, une aide aussi improbable qu’inattendue survient : celle de son pire ennemi, le Joker. Batman au côté du Clown…personne n’en croit ses yeux ! En fait, on découvre, quelques pages plus loin, Dick Grayson, alias Nightwing, qui retire son masque holographique et retrouve Bruce Wayne dans la Batcave. Plus tard, Bruce présente son nouveau projet d’aménagement de Gotham City devant une salle conquise. Au cours de la soirée, Batman intercepte une communication du commissaire Gordon. Il  apprend qu’un nouveau crime a été perpétré dans les rues de  Gotham. Bien évidemment, le chevalier noir s’éclipse immédiatement pour se rendre sur les lieux. Arrivé sur place, Il découvre un inconnu, victime de  plusieurs coups de couteau visiblement lancés par un professionnel. Sur chaque lame figure une étrange tête de hibou. Cela fait écho à une vieille et obscure comptine.

 

Mon avis :

Scott Snyder n’y va pas de main morte, c’est le moins que l’on puisse dire ! Dès les premières planches, on comprend que l’on a affaire à un sombre récit. Le Comics démarre, en effet, au beau milieu de l’asile d’Arkham,  dans l’angoissante ambiance de ce lieu. Batman s’y trouve confronté à ses plus grands ennemis, dont la plupart lui doivent leur enfermement.

J’ai rarement lu une histoire aussi prenante, l’intrigue va de rebondissement en rebondissement. Les crimes perpétrés au sein de Gotham nous tiennent constamment en haleine. Snyder nous montre un Batman comme nous ne l’avons jamais vu, c’est-à-dire, complètement dépassé par la situation.

J’accorde à ce Comics, beaucoup de points positifs, l’un d’entre eux étant le fait qu’il n’est pas nécessaire de tout connaître sur le Bat-Universe, comme c’est souvent le cas, pour entrer dans l’histoire. Celle-ci est originale et nous saisit au point que nous sommes obligés de finir ce  premier tome d’une seule traite. Le chevalier noir sombre, petit à petit, dans la démence et nous entraîne avec lui. L’auteur finit sur un coup de maître pour renforcer l’immersion dans la lecture : il en change le sens des pages !

Côté dessins, Greg Capullo, qui a travaillé sur Spawn, nous montre toute l’étendue de son talent : ses planches sont juste magnifiques !

En un mot, ou presque, le premier tome de Batman, dans la collection DC Renaissance, est excellent ! Il me tarde grandement de lire la suite.

 

Ma note : 19/20

 

PS : Si vous souhaitez avoir un autre avis, je vous conseil de regarder la vidéo sur la chaîne YouTube « Le Coin Comics », également membre de la Comics League, qui parle aussi de Batman – La cour des Hiboux! https://youtu.be/BcW_xNvzSJU

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*